Guide de l'accessibilité des commerces

Rendre votre établissement accessible au plus grand nombre est un enjeu essentiel pour la pérennité de votre activité, et en particulier lorsqu’il s’agit d’une activité commerciale.

L’accessibilité, tous concernés

Jeunes ou moins jeunes, nous sommes tous en situation de handicap potentiel ou avéré : parents d’enfants avec poussettes, personnes accidentées ou handicapées, personnes âgées… Améliorer la qualité de l’accès, c’est faciliter l’usage pour tous à tous les âges de la vie.

L’accessibilité, un enjeu d’attractivité

En effet, l’accessibilité peut être un moyen d’élargir votre clientèle en adaptant l’accueil et l’agencement de votre commerce à ce public.
En vous donnant les moyens d’accueillir tous les publics, vous pourrez bénéficier de retombées économiques nouvelles, accroître votre activité et augmenter le nombre de vos clients.

Pour un commerce accessible, vers un commerce attractif

Les solutions pour rendre accessible son offre de service sont variées comme :

  • Favoriser l’accès à votre commerce,
  • Améliorer l’accès aux produits
  • Favoriser la compréhension mutuelle dans les échanges d’information,
  • Développer l’information et la formation du personnel de vente.

Pour toutes ces raisons, Lille Métropole, en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie Grand Lille, en lien avec les services de l’Etat et avec l’appui de la Communauté urbaine de Dunkerque, vous propose un outil de sensibilisation et d’information, ainsi qu’un outil d’autodiagnostic vous permettant de faire l’état des lieux de l’accessibilité de votre établissement.

Bonne lecture !

À savoir :

« L’accès à tout pour tous »

Tel est le principe exprimé par la loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.
En effet, celle-ci prévoit que tous les établissements qui reçoivent du public devront se mettre aux normes pour accueillir les personnes handicapées physiques, auditives, visuelles, mentales, cognitives ou psychiques avant le 1er janvier 2015.